Publié le 20 Octobre 2017

La Mairie de Paris, la Mairie de Boulogne représentées par leurs Maires et leurs adjoints, entourant les descendants des familles NUNGESSER et COLI, accompagné par une centaine de passionnés de L’Air et de l’Histoire ont mis de nouvelles plaques en l’honneur de nos héros, ce mardi 17 octobre à 11H 
Nos héros ne sont plus « perdus en mer », mais « Traversée de l’Atlantique 8 et 9 mai 1927, ont péris devant Saint Pierre et Miquelon…"
Nous conclurons nos recherches courant 2018 en apportant les dernières preuves, des morceaux de l’Oiseau Blanc, si les US Coast Guards les ont conservés …et cerise sur le gâteau: une dernière recherche sous-marine près de Portland, pour essayer de trouver le bloc moteur, pour cela il nous faut trouver un partenaire, un sponsor…
Il nous aura fallu dix années…encore un petit effort, merci à vous tous et toutes.
B.Decré 
 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 15 Octobre 2017

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2017

A la suite des résultats de ces 9 années d'enquête et de la remise du prestigieux Trophée Tissandier  qui a eu lieu lors des 109° Assises de la Fédération Aéronautique Internationale à Rotterdam, devant les représentants de 35 nations, la Ville de Paris a décidé, en accord et avec le concours de la Ville de Boulogne Billancourt, de rectifier le texte des plaques de rue NUNGESSER et COLI:

Notez dès maintenant que cette cérémonie se fera le 17 octobre 2017 à 10H45 (Heure limite d’arrivée sur site)

Le lieu envisagé est l’espace de la rue NUNGESSER et COLi et du Rond Point de l’Europe, devant l’entrée principale du Parc des Princes.

Ce sont les services de la Ville de Paris qui coordonnent cette manifestation.

Il est évident que si notre enquête a obtenu 95% des preuves de cette traversée par les documents retrouvés, nous nous employons maintenant à inviter les US Coast Guards de District One (Boston) de ressortir de leurs stockages d’épaves, les morceaux d’aîles de l’Oiseau Blanc qu’ils ont remontés une quinzaine de jours après l’amerrissage fatal de l’avion de nos héros (CG 290 « Tied Up the pieces of Wing… »,fin mai 1927), ainsi que les morceaux d’aîles trouvées mi aout  dans le district de Norfolk (Cf télégramme du 18 aout 27: « ...It is suggested to Headquarters That This may be the wreck of the Nungesser and Coli  Aircraft."..des US Coast guards Norfolk: « …ces morceaux ayant dérivés jusque là par le courant du Labrador.
Pour tout terminer, nous recherchons bien entendu un nouveau partenaire pour les dernières fouilles sous marines nécessaires près de Portland Maine dans le but de vérifier une piste sérieuse concernant le fuselage et le bloc moteur…à l’endroit ou le pêcheur de homards Mr MacVane aurait remonté des morceaux de tôles métalliques de couleur blanche (d’après les photos: capots d’aluminium sur les réservoirs de l’Oiseau Blanc et ayant des rivets en cm et non en inch!…) preuves qui auraient été en 1960 « effacées bien rapidement» sous prétexte que cet aluminium ne provenait pas de Levasseur???…
Vous voyez nous n’avons pas terminé!
Amitiés et merci pour votre aide.
Bernard Decré

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2017

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 8 Septembre 2017

Je pense que vous avez tous compris les raisons de ces semaines de silence sur notre blog...et oui, il fallait réduire la voilure, éviter tous frais, en profiter pour revoir,  relire, et reclasser tout nos dossiers.

Nous en sommes très exactement à  174 dossiers, classés par ordre alphabétique.

Chaque dossier est référencé, daté, et va de 2 pages à 200 pages, donc une bonne moyenne de 50 pages, soit : 8700 pages d’enquête depuis 2008.

 

Depuis les nouvelles élections, il m’aura fallu relancer chaque Ministére concerné. Il y a eu la mise en place des cabinets et spécialistes, les grandes vacances, mais la moisson est honnête. Plusieurs Ministères ont déjà répondu, donc à nous de réexpliquer et de solliciter les pouvoirs publics que nous sommes en train de remettre à leur juste place de vrais héros, dont un As de l’Aviation...

 

Nous avons également reçu un courrier d’un passionné par nos recherches, un pilote privé, ancien PNC d’Air France proche d’Etretat.

Son courrier est direct : « Vous cherchez l’Oiseau Blanc vers Saint Pierre et Miquelon, alors qu’il est sur les bancs du Grand Ritain, en face de Fécamp... Vous dépensez de l’argent inutilement il n’a pas traversé l’Atlantique ! »

Interloqué, mais pas abattu, je décidais de rencontrer cet autre passionné, ce qui s’est fait autour d’un petit café le 6 septembre. Sachant que mon enquête était pourtant sérieusement faite et que le faisceau de présomptions est ultra solide. C’est également  la conclusion de la FAI (Fédération Aéronautique Internationale) en septembre 2015, qui nous a remis le Trophée Tissandier pour notre travail. Mais par conscience professionnelle, même si cela vous met le moral proche de zéro, il,faut tout écouter. En résumé mon interlocuteur s’étonne que nous n’ayons pas été plus attentif à la disparition d’un avion dans la Manche, en face de Fécamp....ce qui a été révélé par deux pêcheurs en 1980, soit 53 ans après.....

Nous connaissions cet événement qui est relaté dans le rapport officiel de la DGAC de 1985 fait par Clément Pascal Meunier Ingénieur Principal, j’avais aussi essayé d’y voir plus clair et si je me souviens bien un autre appareil s’était abimé dans cette zone à la même époque.......Mon raisonnement était simple : si l’Oiseau Blanc s’était abimé en Manche, devant Fécamp, on aurait retrouvé des morceaux d’ailes flottant pendant des semaines, également une grande tache de pétrole (4000litres), de plus il y a de nombreux pêcheurs dans ce coin poissonneux et sur les rives...

Je rencontrai donc un homme fort sérieux et sympathique, bon technicien avion, ses arguments techniques sur la stabilité de l’oiseau Blanc à pleine charge, le couple de l’hélice, et etc.. étaient intéressants mais me dépassaient un peu.
Bref Monsieur Michel Pallier, ce nouvel enquêteur, a fait un bon travail, et en enquêteur sérieux que j’essaie d’être, j’ai essayé de comprendre ses arguments...et de ne pas bêtement écarter son travail....Nous nous reverrons, toutes les pistes doivent être analysées, bien que reprenant tous les indices je suis certain qu’ils ont traversé.

 

Une bonne nouvelle :

Après avoir été un peu « ébranlé » par les propos de Mr Pallier, j’étais invité par Catherine Maunoury Présidente de l’Aéroclub de France à déjeuner le même jour....sans précisions sur le thème de l’entretien et si nous étions tous les deux ou avec d’autres.

J’ai réellement une grande admiration pour notre Championne de France et du Monde en voltige. Catherine a une grande et forte personnalité et elle savait que je n’étais pas très chaud pour qu’une réplique volante de l’Oiseau Blanc se fasse surtout tentant le même trajet...et comme je suis assez susceptible je lui avais dit sans doute pas très élégamment en juin dernier...je me suis dit :

On fait la Paix sur ce sujet, ce doit être le but du déjeuner.

J’arrive dix minutes avant, je m’aperçois que nous serons cinq à table...Catherine arrive, accompagnée par plusieurs membres du Bureau de l’Aéroclub de France dont notre ancien Président Louis le Portz, Odile Chérel de la DGAC, Patrick Gandil Directeur Général delà DGAC étant retenu par un mauvais rhume, et notre ami Bernard Vaillot réalisateur de documentaires sur l’Aviation.

Nous nous asseyons et Catherine me remet une enveloppe, avec un petit mot qui me va droit au cœur :

« Avec l’espoir de découvrir la vérité, le soutien de l’Aéroclub de France pour t’aider dans tes recherches »...je gardais le soutien du plus Ancien Aéroclub au Monde
UN GRAND MERCI A L’AEROCLUB DE FRANCE ...pour sa confiance et son aide.
Je ne m’attendais vraiment pas à cela., je ne savais comment remercier les membres du bureau présents autour de notre Présidente.

 

Alors on continue...

 

Bernard

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 23 Juin 2017

Très sportivement, LONGINES la prestigieuse grande marque de montre , qui a fait un modèle spécial pour Charles Lindbergh pour sa traversée, a tenu à saluer la qualité de nos recherches
sur l’Oiseau Blanc et Monsieur Juan-Carlos Capelli Vice President de Longines a tenu à remettre à notre Association et à son Président lors d’une amicale réception à l’Oiseau Blanc, une réplique de cette montre Lindbergh, et a désiré aider notre Association en versant une cotisation substantielle. Merci à Longines pour ce beau geste.
En effet Bernard avait répondu au Président de Longines, que "Charles Nungesser et François Coli ayant traversé les premiers l’Atlantique Nord, d’Est en Ouest, auraient mérité une Longines" !.

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 15 Mai 2017

Pour le changement des plaques de rue NUNGESSER et COLI, nous pensions le faire le 19 juin à 17H30…mais en raison des élections législatives les Villes de Boulogne et de Paris viennent de nous prévenir: devant ces nouvelles obligations électorales, et aussi l’installation et la mise en route des nouveaux Ministères, elles préfèrent remettre à la rentrée de septembre cette manifestation. Nous comprenons bien…cela fait 90 ans que Nungesser et Coli attendent qu’on les remettent à leur juste place, ils ne sont plus à trois mois près...
On vous préviendra de la nouvelle date.
Amitiés
Bernard

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 14 Mai 2017

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 9 Mai 2017

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0

Publié le 2 Mai 2017

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0