UN GRAND MERCI A SAFRAN

Publié le 23 Septembre 2015

Notre partenariat de quatre années de collaboration exceptionnelle avec Safran arrive à terme à la fin de cette année.


Notre association et tous ses membres passionnés se joignent à moi pour remercier bien sincèrement son ancien Président-directeur général, Jean-Paul Herteman, et Pascale Dubois, Directeur de la Communication et du Mécénat de Safran pour ce partenariat remarquable qui a rendu possible et facilité nos recherches.

 

Nous n’oublierons pas les moments forts qui ont jalonné ces quatre années :

 

  • En juin 2011, à l’occasion du salon du Bourget, le chalet Safran était aux couleurs de l’Oiseau Blanc. Le Groupe y avait exposé un moteur Lorraine Dietrich et une maquette de l’Oiseau Blanc.

 

  • Début mai 2013, Safran USA a organisé une conférence à l’Ambassade de France à Washington pour saluer la mémoire des deux aviateurs Charles Nungesser et François Coli, disparus lors de leur tentative de traverser l’Atlantique à bord de l’Oiseau Blanc. L’objectif de cet événement, qui a rassemblé une centaine de personnes (parmi eux des clients, industriels, universitaires et journalistes), était de faire connaitre outre-Atlantique l’épopée de l’Oiseau Blanc, ainsi que le travail mené par l’association.

 

  • Fin mai 2013, lors d’une campagne de recherches à Saint-Pierre-et-Miquelon, Safran a organisé un déplacement de journalistes français et nord-américains. Pendant ce voyage, Jean-Paul Herteman et Eric Lindbergh, le petit fils de Charles Lindbergh, ont déposé une gerbe de fleurs devant le phare de Galantry, situé à proximité de l’endroit supposé de l’amerrissage de l’avion. La Garde côtière américaine, qui a œuvré en 1927 pour tenter de sauver les pilotes, était aussi présente lors de la cérémonie.

 

  • Le 1er août 2014, le palace Peninsula a ouvert à Paris. Son restaurant, baptisé
    « l’Oiseau Blanc », accueille un moteur Lorraine-Dietrich identique à celui de l’avion de Nungesser et Coli. Le moteur, qui appartient au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, a été entièrement restauré par les équipes de l’Association des Amis du Musée Safran, qui y ont travaillé pendant quatre mois.

 

Seul un Groupe comme Safran, que nous remercions encore, pouvait nous soutenir avec un tel brio, et nous aider dans ces recherches. Les récompenses officielles que nous recevons actuellement leur reviennent en grande partie.

 

De notre côté, mon équipe et moi-même avons été fiers de porter les couleurs de Safran, et particulièrement satisfaits des retombées médiatiques - auprès de nombreux media, en France, en Europe, au Canada et aux USA – obtenues grâce à leur soutien. MERCI à Safran pour ces quatre années d’heureuse collaboration.

 

Bernard Decré
Président de l’Association

La Recherche de l’Oiseau Blanc

23 septembre 2015

UN GRAND MERCI A SAFRAN

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article