Carnet de bord : 8 juin 2009 - dernier jour !

Publié le 9 Juin 2009

Dernière journée de recherches sur la zone de L'Oiseau Blanc :
Le Zéphyr a travaillé sur la zone Sud-Est des hauts fonds des Grappins, sur 1mille de long, six rails : fonds de sable uniforme, par 60 à 70 m, aucun écho significatif. Les plongeurs ont fait quelques descentes sur deux ou trois échos qui restaient à vérifier.


Les zones à prospecter à l'avenir sont plus grandes, et il nous faudra un sonar plus puissant, pouvant travailler plus longtemps, c'est à dire un autre matériel, adapté à ces grands rails et ces nouvelles profondeurs.
Parallèlement, nos recherches à terre continuent : encore aujourd'hui une nouvelle "piste" concernant un plongeur qui serait descendu sur le Ravenel ? Sans doute le quatrième... Nous n'y croyons plus beaucoup, et nous nous méfions de ces bruits que nous sommes incapables de vérifier.
Dès ce matin vers 9h nous contactions, du bureau du Consul du Canada à Saint-Pierre, Ray Browne, Commissaire Adjoint de la Garde Côtière Canadienne à Terre-Neuve. Ce premier contact amical pourrait nous permettre de soumettre au Préfet de Saint-Pierre une continuité de recherches franco-canadiennes très utile pour le Ravenel. Nous allons leur transmettre la carte des zones déjà travaillées sur Bob-Rocks.
Au briefing de ce soir le Président de l'association Ravenel, Sybille Olano, nous encourageait à revenir pour continuer !

Les medias canadiens commencent à s'intéresser à nos recherches et nous devions répondre à CBC News - en anglais- et à Radio Canada .
Pendant ce briefing, notre Association lors de ce briefing, a remis au Président de la Société des marins un chèque de soutien.
Demain si la météo nous le permet, nous ferons trois rails le long de L'Ile verte, côté français, nos dernières cartouches. Les recherches s'arrèteront à midi.
L'après-midi sera consacré aux bagages, et à la préparation du fret pour les plongeurs, environ 350 kilos, qui seront envoyé par l'équipe du Fulmar.
Nous ferons ensemble demain soir notre bilan, et nous vous le ferons partager le plus clairement possible, car cette première expérience fut très riche en enseignements.

Bernard Decré


Rédigé par Patricia Lamy pour Bernard Decré

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article