Carnet de bord : 9 juin 2009, nous reviendrons !

Publié le 10 Juin 2009

9 juin 2009, dernière journée :
Ce matin nous nous demandions si le vent n'était pas trop fort pour trainer notre sonar sur la zone du
Ravenel;
C'étaient nos dernières cartouches : nous décidions de faire trois rails au sud de l'Enfant perdu de l'Ile Verte qui est canadienne.
Nous longerons les eaux territoriales à 5 m près.

Je peux vous dire mon admiration pour le travail de l'équipe remorquant le sonar, malgré la houle ; il faut faire des rails très droits, à 3 noeuds, Stephane Celton fixant son écran de contrôle, Pierre signalant la hauteur des fonds en permanence, pour que le sonar ne percute pas les hauts fonds. Tout cela dans une vedette qui , à cause de sa faible vitesse, roule bord sur bord. Heureusement que nous sommes amarinés...
Quelques phoques nous regardent interloqués, on les rassure : nous restons dans les eaux françaises...
Le contrôle des fonds est passionnant, on attend toujours un miracle... mais rien. A 11h30 nous décidons de remonter le sonar et de rentrer car nous avions prévu d'être à couple du patrouilleur Fulmar à 12h00, heure officielle de la fin de nos recherches 2009.
Nous aurions tant aimé annoncer à l'Association Ravenel la découverte de leur bateau. Je suis personnellement désolé d'avoir peut être fait espérer, mais maintenant que nous faisons "partie de la famille" nous ne les laisserons pas  tomber. Je ne comprends pas comment on n'a pas tout fait ces dix dernières années pour refermer ce douloureux dossier. Dès notre rentrée, nous étudierons la possibilité d'une nouvelle campagne de
recherches.
Dans les deux cas : L'Oiseau Blanc, et le Ravenel, il faudra mettre un bateau plus grand équipé d'un sonar plus puissant. L'idéal serait de faire travailler un chasseur de mines !
Nous avions une équipe solide, compétente que je remercie, un matériel minimum, et les deux bateaux suffisants, nous n'avons travaillé que dans des fonds inférieurs à 30 m, nos plongeurs ne pouvant pas descendre plus bas.
Il va nous falloir décompresser, faire un rapport précis et constructif. Nous sommes tous "partant" pour une deuxième opération.
Les deux enquètes ne s'arrétent pas, nous allons reprendre l'analyses d'archives, de documents et de messages que les uns et les autres peuvent nous envoyer si cela peut faire avancer ces deux recherches !
Merci pour votre fidélité, demain nous quitterons avec nostalgie cet archipel si attachant. Les progrés faits pour ces recherches sur L'Oiseau Blanc et le Ravenel sont gravés dans notre tête, nous connaissons le terrain, nous savons ce que nous pouvons améliorer, nous repartons avec un réel capital de connaissances indispensables pour la suite.
Un grand merci aux habitants de Saint-Pierre pour leur gentillesse.

A bientôt et merci à tous pour vos encouragements !

Bernard et son équipe.

Rédigé par Patricia Lamy pour Bernard Decré

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

ABAUZIT 11/06/2009 20:07

Un grand bravo pour cette équipée. Un grand merci aussi; car l'Oiseau Blanc, Nungesser, Coli qui ont donné leurs noms aux rues du quartier où j'ai vécu enfant, m'ont toujours fait rêver. J'ai vu le train d'atterrissage, au Bourget.Peut être un jour verrons-nous d'autres éléments!!!

Loïca G 11/06/2009 15:04

Bonjour,

La population de notre petit Archipel, ne pourra jamais assez vous remerciez pour toute l'attention que vous aurez apporté pour la recherche du Ravenel. Même si rien n'a pu être trouvé, nous savons que le bateau ne se situe pas dans les zones de recherche (un bon point!), ça ne pourra que faire un plus pour la suite.
Au plaisir de vous revoir un jour sur notre petit caillou!