A tous et en particulier à nos amis de Saint-Pierre et Miquelon:

Publié le 27 Novembre 2013

   Vous vous souvenez, nous avons commencé la première campagne de recherches de l'Oiseau Blanc et du Ravenel en mai 2009. Cela va donc faire cinq ans que nous venons avec notre petite équipe en mai juin, pour trois à quatre semaines sur l'Archipel, plein d'espoir...


Soyons bien clair:


1. Pour l'Oiseau Blanc:

Nous avons trouvé beaucoup de choses, mais surtout dans les archives, de Saint Pierre, d'Aix en Provence, de Paris, de Fontainebleau, de Nantes, de St John, de Portland Maine, de Boston, de Washington, et dans des archives privées...

Nous avons pu reconstituer le trajet de l'Oiseau Blanc, analyser sa route, étudier sa consommation d'essence, recouper les témoignages et nous avons aussi écouté les "Anciens", à Saint Pierre à Paris et en Bretagne...

Nous avons été étonnés aussi par de grands silences et aussi par l'absence anormale d' archives ou de dossiers qui ont curieusement "disparus" surtout autour du mois de mai 1927 ....

Bref, le faisceau de preuves est considérable et nous n'avons pas perdu de temps.

Tout cela vous pourrez le lire bientôt, courant février, dans un livre publié chez Arthaud-Flammarion, un livre document extrêmement précis et sérieux d'environ 300 pages, qui s'appellera:

"L'Oiseau Blanc": L'enquête Vérité.

Il sera co signé par un grand journaliste d'investigation, qui ne m'a rien laissé passer: Vincent Mongaillard et bien entendu par moi: l'enquêteur obstiné!

Un deuxième ouvrage, sortira en juin prochain aux Editions Marines d'Ouest-France, en format Italien de 100 pages , avec beaucoup de photos, de cartes et de dessins, également co-signé par un journaliste spécialisé aviation: Arnaud Prudhomme et votre serviteur.

Ces deux ouvrages complémentaires ne constituent nullement une conclusion et la fin de notre enquête, mais un point officiel pour vous informer, ainsi que le grand public, sur cette disparition qui ne sera plus une interrogation, et qui répondra bien définitivement à la question de Charles Lindbergh: "A t on des nouvelles de Nungesser et Coli?..."et bien oui, ils ont bien essayé de se poser devant saint Pierre.

Mais nous sommes tenaces. Avec nos partenaires ,nous allons tenter de trouver quelques morceaux de l'Oiseau Blanc...

Nous avons bien sur quelques pistes, nous les avons sélectionnées, et nous avons la semaine passée eu un véritable "audit" sur notre façon de travailler, par un groupe d'ingénieurs de chez SAFRAN-SAGEM, des scientifiques très méthodiques et sérieux, nous interrogeant sur les moyens et le matériel que nous utilisons, et aussi en nous posant la question : "que vous faudrait il pour avoir des chances de retrouver des pièces de l'appareil: le moteur, des structures métalliques, des bouts de réservoirs, ...?

 

Par exemple: regardez cette structure métallique qui est à vérifier, elle est dans la zone où L'Oiseau Blanc a pu percuter l'eau "dans le suet des Grappins"..par cinquante mètres de fond, cela peut être un engin de pêche, mais sa taille peut aussi correspondre au bâtit métallique supportant les trois réservoirs de 4100 litres qui pourrait faire la même taille: 3,m50 de long sur 1m30 de large?....à vérifier.

 

Photo de la structure métallique:

T08-B

 

 

2. Pour le RAVENEL:

Là aussi nous faisons de notre mieux, mais la mer est grande, et les informations bien pauvres...

Ne nous dites pas: "Vous n' avez rien trouvé"...C'est faux, on a trouvé que sur un grand périmètre maritime, il n'était pas là!...  On sait que nos appareils et que nos ingénieurs sont bons. la preuve les véritables photos que notre sonar, et la confirmation par le magnétomètre, a pu nous donner quand nous sommes passés à la verticale du Savoyard, regardez comme ce chalutier (de la même taille que le Ravenel) ressort bien:

 

Photo du Savoyard par 140m de fond:

 T05-C.jpeg

 

 

Nous avons interrogé et écouté les Saint Pierrais, aussi écouté les silences..., entendu mille hypothèses, nous avons aussi sillonné les fonds de Bobrocks, les abords rocheux de la côte est de Saint Pierre, L'Ile Verte, Une partie de Lameline....à 4 nœuds dans la grande houle pendant des heures!

Nous avons trouvé à Saint Malo, Fernand Girard, ancien commandant de chalutier qui nous a confié ce point que nous avons baptisé "168", mais qui est bien loin dans le sud Ouest de Saint Pierre à plus de 50mn, en eaux canadiennes...et là, il faut du matériel supérieur au notre: câbles plus longs, bateau plus important, il faut positionner exactement cette épave, et faire descendre un ROV (Robot camera)...Tout cela est programmé.

Ces recherches n'intéressant pas trop nos Marines officielles… je compte beaucoup plus sur nos amis canadiens, car il est très vraisemblable que le Ravenel est dans leurs eaux. Je suis allé voir à Ottawa, en mai dernier, au Ministère des Océans et de la Pêche en leur apportant un dossier complet sur nos recherches du Ravenel.

J'ai, il y a une semaine, vu les autorités canadiennes à Paris, car il faut relancer sans cesse tout le monde...

Le SHOM doit venir prochainement cartographier l'archipel pour mille raisons (programme extra plaque, pêche, sécurité, navigation...), car on s'aperçoit que nos cartes sont "approximatives" sur certaines zones, et il n'est pas rare que Pierre Lenormand, notre excellent régisseur et skipper de notre vedette et nos ingénieurs Hervé Blanchet et Sébastien Goguet, ont eu quelques frayeurs pour le matériel couteux que nous trainons, de peur de le perdre, car la carte n'indiquait pas certains reliefs importants... Nous allons donc, en accord avec la Marine Nationale, leur demander de nous aider avec leurs moyens sophistiqués...en espérant une volonté et une aide plus efficace que ce que nous avons eu par le passé par nos "Marines en tous genres"!...

Bien entendu nous continuerons aussi avec le Zéphyr...

 

Tout ceci demande de la détermination: nous en avons!...

Du temps: c'est pour moi certainement plus de cinquante heures par semaine, toute l’année depuis six ans. A St Pierre, nous allons, pour être plus efficace, programmer une campagne plus longue: cinq à six semaines en mai-juin, au lieu de quatre.

Des moyens: merci aux Institutions de Saint Pierre et Miquelon, et depuis deux ans merci au Groupe SAFRAN et au groupe Peninsula...

Mais comme notre campagne sera plus longue, les factures de location de matériels seront aussi plus longues et les honoraires de nos scientifiques également!

Mais je voudrais insister près des Saint-Pierrais, car nous nous donnons encore deux ans, 2014 et 2015, pour "conclure" sur nos deux recherches:

DITES NOUS TOUT CE QUE VOUS SAVEZ, sur les deux recherches, n'hésitez pas à me transmettre, (même anonymement si vous préférez) ce que vous auraient dit vos anciens...fouillez dans les albums photos, sortez nous des documents, aidez nous, nous sommes dans la dernière ligne droite!

Donc ne nous abandonnez surtout pas, souvenez vous qu'il aura fallu 9 années pour retrouver l'épave de l'avion de Saint Ex avec des moyens techniques beaucoup plus considérables...

 

MERCI

 

Bernard Decré et son équipe.

 

PS Merci de faire suivre dans les media Saint-Pierrais

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yann jouenne 19/03/2014 13:06

Bonjour,
Je viens de visionner le dvd de france 2:"l'énigme de l'oiseau blanc"J'y trouve des infos intéressantes,l'avez vous déjà visionné
Cordialement
Yann Jouenne

ratel 28/11/2013 17:58

suite à vos recherches, il ne faut pas désespérer, je suis
à vos côtés!!!!! il faut de la tenacité, du courage et penser à nos chers pilotes disparus qui ont donnés leurs vies, pour notre bonheur à tous quand nous prenont l'avion pour des pays
lointain!!!!!! c'est cela qui et le plus important.

DECRE Bernard 28/11/2013 08:53

Reponse à Jean François Nicol:
Merci pour votre remarque sur les ilots rocheux dans le sud de l'Ile aux Marins, effectivement nous les avons faits, au ras des caillloux, en réduisant considérablement la longueur de traine des
appareils...nous n'avons aucun écho intéressant. ...mais tout comme pour le bloc moteur de l'Oiseau Blanc, il suffit de passer à côté pour ne pas le repérer...personnellement je pense plutôt vers
Lameline pour le Ravenel, et on ira aussi au point 168...

Jean Francois NICOL 27/11/2013 21:52

Merci Bernard de ce point complet.Je suis désormais à la retraite et pourrais si nécessaire et utile apporter à l équipe ma modeste collaboration .
Lors d un voyage à SPM en septembre et en particulier sur l ile aux marins , je m interrogeais quant aux recherches effectuées au niveau des hauts fonds entourant cette ile et les ilots situés au
Nord .Leurs faibles profondeurs ne doit pas permettre au Zephir et à ces équipements trainés d y passer .
bon courage
amitiés