"Bonne pêche" de retour de Boston et de Portland:...

Publié le 4 Novembre 2013

 

 

 

Huit jours c'est bien peu mais suffisant aussi pour confirmer et retrouver des pièces du grand puzzle qu'est cette "Recherche de l'Oiseau Blanc":

1- Notre enquête sur Le pêcheur de Homard de Cliff Island:

 

...Nous avons pu rencontrer à Portland Maine, grâce à notre ami Daniel Zilkha (qui nous a bien aidé dans nos différents contacts), l'un des pêcheurs de homards de Cliff Island.
En effet nous savions que des morceaux d'avion avaient été repêchés en 1958-59 dans une ligne de casiers à homards, et envoyés par le Consul de France à l'Ambassade de France à Washington, en 1960, puis transmis dans une caisse au Ministère des Affaires Etrangères à Paris...
Affaires Etrangères ou étranges affaires ?... Car on ne retrouve pas la caisse à Paris, on a eu affaire à des "Experts", cf les articles de presse de l'époque, qui ne semblent pas si experts que cela, en effet ils déclarent que ces pièces ne sont pas celles de l'Oiseau Blanc, car "il était construit en bois et en toile", et que ces pièces n'étaient pas celles du tableau de bord, ni un morceau de réservoir !... L'Oiseau Blanc avait des parties en métal: entre autres la structure du fameux pare-brise, les carénages de dessus des réservoirs, etc... Ces enquêteurs avancent des conclusions bien légères et sans doute "trop rapidement dictées"...sans doute pour désamorcer l'enquête!
On a dèjà connu cela dans maintes enquêtes récentes !...
Car nous revenons encore plus troublés, regardez la photo que nous avons trouvé dans la Public Library de Boston lundi 28 octobre:

 

L1030258.jpg

 

Il pourrait bien s'agir d'un carénage des réservoirs, notez la courbure, les deux trous laissant passer les supports d'aîles, les rivets ...cette photo peut être jointe à celles du support du pare brise: courbure, rivets, baguette...
Ensuite nous dire que l'analyse chimique et physique de l'alliage ne correspondait pas au matériel de l'époque?....nous doutons beaucoup plus de certains types d'experts à la solde de conclusions demandées d'avance, c'est là aussi de plus en plus clair.
Mais même si cela correspond bien, nous restons prudent...

Nous avons rencontré David MacVane, 83 ans, et son épouse Patricia, Il est avec son oncle Robert, décédé à 90 ans, l'un des pêcheurs qui a découvert ces pièces...il y en avait d'autres.
Ils nous on promis de regarder si d'autres photos auraient été prises.
On connait l'emplacement, les fonds vont de 50 à 160 pieds, cela vaut le coup de mettre deux ou trois plongeurs locaux sur le site en mai prochain.
Nous allons aussi prendre contact avec la fille de l'Historien Edward Rowe Snow qui s'était intéressée à ces épaves d'avion...
Nous restons prudent mais troublés par ces morceaux qui pourraient bien être des preuves incontournables, encore faut il bien comprendre et analyser les courants qui les auraient amenés jusque là...sans doute encore accrochés à un ou deux réservoirs vides?...
Son avis sur la dérive de la carcasse de l'avion et le moteur?
Il comprend bien la dérive des aîles et de la cellule de l'avion, allégée du moteur, par le courant du Labrador...quant au moteur, pour lui il est encore dans la zone du crash, devant Saint Pierre et Miquelon...

 

L1030202

 

2- Notre enquête s'est fortifiée avec les historiens du Maine et du Connecticut:


Bien entendu j'ai passé de longues heures fructueuses dans les archives et Public Library de Portland et de Boston:
J'ai pu ressortir des microfilms et une somme importante d'articles sur la disparition et les recherches de l'Oiseau Blanc.
Il en ressort que toutes ces recherches se faisaient entre Terre Neuve, et plus précisément entre Cap Race et la presqu'île de Burin, ou l'on a bien entendu l'avion et des explosions (ennuis de carburation, ratées, manque d'essence, tirs?...)
Nous avons identifié un nouveau coast guard ayant été vu à quai avec des morceaux d'aîles sur le pont !...
D'autre part j'ai trouvé la précision suivante concernant les deux aîles l'une au dessus de l'autre qui est mentionnée dans le télégramme de Rasmunsen début aout 1927....ces deux aîles ont été trouvées par un Pétrolier de la Gulf Star qui les a signalé aux Coast Guards de Norfolk, à suivre...
Plus de trente articles complémentaires fortifient notre thèse, regardez comment la presse signale les recherches avec les noms des Coast Guards....

 

Photode22oct.2013-copie-1.jpg

 

Le 23 Octobre, près de Portland, Daniel Zilkha avait convié une dizaine d'historiens et de journalistes du Maine à écouter notre enquête. J'avais préparé des dossiers et j'ai pu leur faire un exposé amical sur ces recherches sur leurs côtes, et leur demander leur aide...
Dès le lendemain matin ils me confirmaient leurs aides et leurs appuis,
Portland News me commandait un article pour début novembre, un vrai "appel à témoins"...

3- Notre Rendez vous avec le QG des Coast Guards District 1 à Boston le 29 octobre:


Excellent, nous avons été reçu, grâce au Consul général de France à Boston Fabien Fieschi à qui nous avions rendu visite le 22 octobre, et que nous remercions.
C'est donc le Lieutenant Joseph Klinker qui nous a reçu, au siège des CG District 1. Je lui avais préparé un dossier et bien entendu il a pu lire les télégrammes des CG, les notes de service demandant à ce qu'ils récupèrent les épaves en toutes discrétion, etc...il s'est piqué au jeu!
Dès le lendemain il envoyait des mails aux historiens compétents pour aider nos recherches et essayer de voir où ces morceaux d'aîles auraient bien été stockées....

4- Contacts avec les medias de Boston, Marblehead, Portland, du Maine etc...qui vont en parler.


France 2 avait dépêché Marie Pierre Farkas, Grand Reporter, Rédactrice Adjointe de France 2 pour venir et filmer le pêcheur et nos recherches sur place....

...Il ne reste plus qu'à continuer de plus belle !

Bernard Decré

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

AGENEAU 06/01/2014 13:58

Bonjour,

Quel plaisir de parcourir ce site et de voir que les recherches continuent.

Bon courage à tous et que 2014 nous apporte de précieux éléments.

Yves Garreau 05/11/2013 14:17

Quel suspens!
J'ai grand hâte de connaître la suite.
Tous mes voeux de réussite pour votre dévouement et votre opiniâtreté.

stephane 05/11/2013 13:25

bravo et bon courage monsieur decre. pour le moteur peut etre
a t il ete pris dans des gros filets et rejete bienplus loin
voire ramene dans un port ?

sanson 05/11/2013 09:45

Merci pour ce nouvel article qui nous réjouit tous. Je vous souhaite pleine réussite, M. Decré, pour les prochaines étapes.

Bertrand 04/11/2013 20:35

Tout nouveau communiqué du Blog de l'Oiseau Blanc est plus palpitant que le précédent !

Bon courage Bernard et ton équipe, bonnes recherches pour la suite!

Bertrand