Deuxième jour de recherches.

Publié le 2 Juin 2010

Deuxième journée de recherches, zone Ravenel :

 

69D8332Encore trop de vent ce matin, hier, il soufflait à 45 noeuds sur Miquelon.

Nous en avons profité pour remettre en route le magnétomètre du Fulmar. Le Commandant Laurent Wuilliez joue parfaitement le jeu et nous aide au maximum, cela fait plaisir !

En début d'après-midi, le vent est tombé, ce qui nous a permis de partir sur zone avec le Zéphyr.

Il nous faut terminer la zone Est de l'Ile aux Pigeons et de l'Ile aux Vainqueurs, les fonds sont de 100 m environ.

Une fois arrivés à l'entrée du port (à l'endroit que nous appelons "le virage"), nous n'avions toujours pas d'écho intéressant.

 

 

Amusant, pendant quelques minutes les enregistrements sonars furent perturbés, Hervé et Sébastien, très attentifs à leurs instruments, ont pensé que le sonar était peut-être pris dans un filet... En regardant de plus près ils se sont aperçus que quatre dauphins s'amusaient à tourner autour.

Autre belle rencontre mais un peu plus éloignée: deux baleines ont croisé la route du Zéphyr, la vie est belle!

 

Il est 19h, notre équipe a parfaitement travaillé et il faut remédier dès demain matin aux batteries trop faibles du magnétomètre.

La prévision météo semble bonne et nous partirons de bonne heure pour terminer "le virage". Peut-être prospecterons-nous un peu plus du côté de l'Ile Verte ? Nous verrons tout cela dès 7h45 au petit déjeuner. Car à 21h il y avait encore de l'analyse sur les écrans de controle de Sébastien et d'Hervé !

Bonne équipe, Pierre qui a la haute resposabilité de la vedette et de sa conduite est aussi "cassé"... Bonne nuit !

 

Photo : Jean-Christophe L'Espagnol : www.jclespagnol.com

Rédigé par Julien Airault pour Bernard Decré

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Vincent LAFAYE 08/06/2010 22:38


Bonjour
J'ai decouvert votre expédition dans le journal OUEST-FRANCE. Je vous transmets tous mes encouragemenets pour cette recherche compliquée. Je vais questionner un copain qui a travaillé et habité 2
ans à St Pierre et Miquelon. On ne sait jamais !
Je vous souhaite persévérence en attendant de réussir à l'un de vos buts.
Très amicalemeent
Vincent LAFAYe
Nantais et membre de l'ACLA Aéroclub de Loire Atlantique