L'Oiseau Blanc dans "Thalassa" sur FR3 vendredi 8 avril

Publié le 7 Avril 2011

Rendez-vous tous devant votre téléviseur vendredi 8 avril à 20h35, pour voir le reportage sur l'Oiseau Blanc réalisé par Herlé Jouon pour Thalassa, sur France 3 !

Nous vous donnerons prochainement la date de l'émission sur le Ravenel.

 

Rédigé par Patricia Lamy

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article

Georges BORNES 01/08/2011 11:44


Bonjour,

Je voudrais comprendre pour quelle raison, alors que vous devez vous trouver dans le coin de Terre Neuve, vous devez aller consulter les archives de Le Blanc, dans l'Indre?

Merci de me répondre.


Georges Bornes


LOGIOU Béatrice 19/04/2011 14:55


Bonjour,
pas moyen de visionner le reportage de FR3 du 8 avril 2011, que ce soit sur ce blog ou sur le site de FR3/Thalassa.

Comment dois-je faire ?
merci
Béatrice


de Pescara 09/04/2011 19:01


Merci de me répondre (voir le commentaires n°5), vous êtes un des rares sur l’histoire Aéronautique à prendre en compte mes propos. J’attends toujours la réponse de M. Feldzer (qui apparaît et
parle dans le film) sur les propos qu’il a tenus sur mon père dans un autre film dit documentaire produit par M. S. Bégoin qui m’ayant interrogé n’a pas pris en compte mes affirmations, choisissant
plutôt celles d’intervenant dans le film. Encore du gaspillage !
L’oiseau blanc, un fantôme qui hanterait la vie de qui ? En attendant passionnez-vous pour l’hélicoptère coaxial Pescara qui vient d’être exposé dans la salle des voilures tournantes au milieu
de….
Je comprends mieux le rôle de journaliste. Je suis le dernier fils vivant et pas un ne m’a interviewé sur mon étude de faits historiques. J’espère que mes articles serviront ….
Je ne suis pas devenu un spécialiste de la guerre de 14 –18 parce que je détiens une gourde qui a sauvé la vie ( l’enveloppe est en paille tressée et dans l’intérieur il y a des morceaux de verre)
d’un officier de ma famille. Cette gourde est transpercée sur la droite gauche et une étiquette indique « Bataille de La Marne, combat au bois de ville. Août 1914. ma gourde transpercée d’une balle
»
Depuis que je rassemble des documents sur la vie de pionnier Aéronautique (1911 à 1936) de mon père, j’ai été surpris par ce qui était écrit dans les livres d’après 1940 qui reproduisaient ce que
d’autres raconteurs avaient déjà publié. J’ai accumulé tout ce que je pouvais trouver dans les librairies et certains antiquaires. Le livre qui sert de base à l’histoire du vol vertical est celui
du Lt colonel Lamé, le dernier de 1936. Un livre à mon avis très cocardier.
Pour revenir à l’avion « l’oiseau blanc », Le moteur avait-il un numéro ? Est-ce que M. C. Nungesser avait mis sur l’oiseau blanc son insigne composé de deux tibias croisés surmontés d’une tête de
mort et d’un cercueil encadré de deux candélabres. Son surnom « le hussard de la mort » .Cela aussi fait parti de sa personnalité. J’ai déjà cité un de leur élève pilote Leboucher qui avait
endommagé un hélicoptère Pescara. Hélicoptère qui devait être piloté par un autre as B. de Romanet. Je suis passionné par ce que j’entreprends. Mon père et modestement moi sont dans le
développement durable, je prépare un testament technique.


serge BERTONCINI 09/04/2011 05:50


Réponse à "Pescara": Et oui malheureusement les reportages des journalistes sont tres souvent truffés d'erreur et c'est bien dommage!! On s'en aperçoit lorsqu'ils traitent un sujet que l'on connait
pas trop mal... Marcel Jullian (journaliste écrivain passionné par Charles nungesser) parlait (pas au sujet des journalistes) de la "conspiration des médiocres" une expression qui colle
parfaitement à l'air du temps!!
Un petit exemple regardez, durant les reportages sur la Grande Guerre: bien souvent des images d'archives de sois disant 1914, ou l'on voit des soldats avec le casque Adrian qui a coiffé les
troupes qu'a partir de 1915!!
Dans le reportage de Thalassa, deux choses m'ont dérangé:
1/ le prix Orteig (Français du Sud Ouest parti rejopindre sont oncle boucher à 14 ans à New york et qui à fait fortune à rachetant deux hotels dont un tres prisé du tout new york)n'était pas la
véritable motivation de Nungesser et Coli
2/ je l'ai déja dit les deux protagonistes pas assez présentés afin de comprondre leurs état d'esprit et surtout les hommes exceptionnels qu'ils étaient!

Bon! j'arrete...!!

Cordialement


serge BERTONCINI 09/04/2011 05:27


...parceque l'avion était préparé pour cette expedition avec des cuves de carburants idoines, et qu'ils ont pris la juste quantité afin d'optimiser le vol.
Je me répète, mais je suis resté un peu déçu par le coté superficiel du reportage (pas de présentation des deux protagonistes) enfin mon avis est peut etre pas tres objectif car je suis trop
passionné... Cordialement Serge