Point sur nos recherches au 8 juin 2011

Publié le 8 Juin 2011

 

Notre programme de recherches de l’Oiseau Blanc et du Ravenel pour l’exercice 2011 se précise. En effet nos contacts avec le CNES-CEA et l’Aéronavale sont un peu plus compliqués à mettre sur pied, pour deux raisons : Tout d’abord les ATL2 sont en grande activité sur le Sahel et La Lybie, il faudra attendre une période plus calme pour compter sur eux. De plus, les magnétomètres qui doivent les équiper ne seront opérationnels que début mai 2012.

Lors du Salon du Bourget nous allons faire un court exposé sur nos recherches à Saint Pierre et Miquelon sur le stand du CNES le Dimanche 26 juin à 10h30.

 

IFREMER/Secrétariat Général de la Mer :

Dans le but d’optimiser et d’accélérer nos recherches à Saint Pierre et Miquelon, sachant que nous devons travailler sur des fonds plus importants : entre 40 et 160m de fonds, nous avons demandé au Secrétariat Général de la Mer de nous recevoir avec les responsables de l’IFREMER, pour faire ces recherches ensemble.

En effet l’IFREMER doit envoyer sur Saint Pierre et Miquelon le Suroît pour la mission « Extraplaque » prévue en juillet. A cette occasion nous souhaitons leur demander une assistance très précise concernant Le Ravenel sur deux zones bien identifiées :

1-Le point que nous dénommons « 168 » à plus de 50 nautiques de Saint Pierre, nous avons les coordonnées géographiques précises d’une « épave suspecte » à identifier.

2- Un balayage sur un couloir bien défini (que nous avons transmis aux autorités) allant de Saint Pierre à Burin.En tout c’est un travail de 3 à 4 journées, mais qui nous permettrait d’avancer sérieusement :une réunion fixée le Jeudi 9 au Secrétariat Général de la Mer.

 

On continue de fouiller les archives :

Nouvelle découverte très intéressante concernant L’Oiseau Blanc dans les Archives Nationales d’Outre-Mer à Aix en Provence :

j’ai pu trouver le 16 mai dernier de nouveaux documents qui confirment bien les recherches  de l’épave de l’Oiseau Blanc par les  Coast-guards près de Gallantry, au sud-est de Saint Pierre là ou Mr Le Chevalier l’aurait entendu.

Sur un autre document : « Le Capitaine Ollivier remarque également un peu plus tard la présence d’une bouée surmontée d’une flamme rouge ce qui l’intrigua fort… » Ces gardes côtes sont sur cette zone, «  il s’agit du Jackson, du General Grennie , du General Lave », lettre signée : G.Drouot. Il y avait également le Jack-Sam nous dit Francis Daireaux pêcheur à l’Anse du Savoyard, toujours sur la zone suspectée du crash !

Des dizaines de navires seront entreentre Saint Pierre et Portland, pendant près de deux mois, pour récupérer toutes traces des épaves de l’Oiseau Blanc et non pas pour la prohibition, comme le crois le Gouverneur !

 

N’oubliez pas, LE 17 JUIN VERS 20H45 THALASSA passe un reportage de 22’ sur nos recherches sur « Le Ravenel : les silences de Saint Pierre »

 

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0
Commenter cet article