Soirée "L'Oiseau Blanc" ce soir à l'Aéro-Club de France !

Publié le 16 Novembre 2009

Ce soir à 19 heures, venez assister à la projection du film de Marie-Pierre Farkas et Jean-Marie Lequertier  "A la Recherche de L'Oiseau Blanc", récit de la première campagne de recherche de Bernard Decré et son équipe, en mai et juin dernier.
A cette occasion :
- vous verrez aussi, en avant-première, la bande annonce du film que Louis-Pascal Couvelaire prépare pour Arte,
- vous pourrez poser à Bernard toutes les questions que vous vous posez sur cette énigme, et connaître les dernières informations sur la prochaine campagne, prévue en avril prochain,
- vous pourrez enfin adhérer à l'association "La recherche de L'Oiseau Blanc" et participer au tirage au sort pour faire partie du voyage !

Lisez dès aujourd'hui le dans notre revue de presse le portrait de Bernard Decré par Jean-Philippe Laurent, paru dans Info Pilote de novembre et l'article de Thierry Vigoureux paru sur Le Point.fr ce matin (lien ci-dessous).


http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-11-16/histoire-nungesser-et-coli-ont-ils-ete-abattus-par-les-complices-d-al/920/0/395491


A ce soir !

Toute l'équipe de "La recherche de L'Oiseau Blanc"

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Patrick 02/03/2014 15:52

Ah je viens d'avoir ma réponse quant à la découverte d'éventuels ossements : les chaluts les auront détruits, c'est bien cela ?
Amicalement.

Decré Bernard 26/11/2009 12:47


Philippe
merci, en clair: je pense que nous avancerons plus par des découvertes dans les archives, que sous l'eau...mais les deux recherches doivent être menées parrallélement; merci pour vos suggestions et
remarques.
bernard Decré


Philippe 26/11/2009 12:10


Bonjour Bernard et merci de votre prompte réponse, sachant Ho ! combien que rien n'est simple dans le domaine de la recherche.

Etudiant par certains côtés l'histoire de l'aviation, il est un fait de base qu'on ne peut écarter, même avec la plus sincère et grande des passions que l'on ait dans la recherche d'un "oiseau
perdu et isolé quelque part", en se fiant (désolé, je me répète) à des témoignages oraux ayant passés - avec leurs déformations innévitables et bien humaines il faut l'avouer - le fil des
décennies.

Rien n'est simple, et permettez moi de conclure ce message avec cette dernière phrase que je vous avais écrit dans ma lettre de 2006 :

"...Vous vous lancez dans une belle aventure, et je vous souhaite vraiment de réussir, car la satisfaction d’avoir abouti dans cette recherche des âmes perdues est telle, qu’elle
marque une vie..."

Philippe


Bernard Decré 26/11/2009 09:06


Philippe,
Désolé de ne vous avoir pas répondu plus tôt.

Concernant l'Oiseau Blanc, s'il fallait résumer :
1-Nous sommes tous persuadés qu'il est bien passé sur les côtes sud-ouest de Terre Neuve, deux ou trois nouveaux témoignages sont à mettre en supplément au dossier.
2-J'insiste sur ce que nous pouvons lire dans les archives paroissiales, sur ces deux découvertes de bouts d'ailes ou d'ailerons entoilés par deux pêcheurs différents sur les plages de Miquelon,
vers Pâques 1928. Ces éléments ont été remis au Gouverneur puis à un expert américain pour "authentification"... Sur ce point nous menons aux USA une enquête.
3-Un Coast guard américain aurait également récupéré un morceau d'aile en juin 1927... (cf. archives d'Aix en Provence).
4-Tout à fait : dernièrement Bernard Lafont, alors matelot sur l'Alex Pleven aurait été témoin lors d'un coup de chalut en 1967, vers Gallantry, d'une récupération d'une carcasse d'avion couleur
marron... Nous enquêtons auprès des marins à bord, cette année là et nous élargissons notre enquète en organisant un vaste "avis de recherches de souvenirs", ou de photos, près des
Terre-neuvas...
5-Il est clair que les chaluts ont labourés les fonds et qu'il ne doit rester sans doute que le bloc moteur. Est-il enfoui dans la vase ? ou sur des galets ? Toujours est-il que nous poursuivrons
encore un bon moment nos recherches dans le Suet de Gallantry, avec des sonars, magnétomètres, cameras sous marines... à moins qu'il soit dans des rochers...
6-Nous allons également fouiller les archives de Paul Claudel (alors Ambassadeur de France à Washington) de l'Ambassadeur des USA à Paris, des Ministres de l'Intérieur etc.
7-Nous tachons aussi de consulter le livre de bord du Coast guard Ice Cutter Modoc qui était dans le secteur ce matin du 9 mai 1927.

Tout cela est long, mais indispensable...
B.Decré


Philippe 25/11/2009 15:43


Bonjour

Je suis, comme beaucoup de passionnés je pense, avec attention les recherches menées sur le secteur de Saint-Pierre concernant l'avion de Nungesser et Coli.

J'avais rencontré M. Bernard Décré au Bourget lors d'une soirée "Saint-Exupéry" et nous avions échangé quelques propos sur le sujet.

Pour tout dire, je dois quand même avouer être resté sur ma faim lorsque je clique sur
"archives" et "recherches" de votre site.
Je n'y ai rien trouvé de clair sur la localisation possible de l'épave ou de vestiges d'épave, même approximative, si ce n'est des "témoignages" provenant de sources dont personne ne peut apporter
la moinde once de preuve sur leur exactitude ?

Les fonds où sont effectuées ces recherches étant relativement plats, me laissent penser que si des chalutiers sont intervenus depuis -et dans la mesure où l'épave serait bien en mer - sur ce même
secteur, ils auraient littéralement démantibulés L'Oiseau Blanc et dès lors, il n'en resterait plus rien aujourd'hui.

Enfin, un moteur seul s'envase avec les années (courants, marées), et il n'est pas certain qu'il dépasse encore du fond à ce jour.
Un magnétomètre couplé à un sonar multifaisceau serait en effet une bonne aide.

J'avais aussi écrit à M. Décré en lui posant des questions d'ordres géographiques et techniques sur le secteur "choisi", mais n'ai pas reçu de réponse.


Bonne continuation,

Philippe