Publié le 23 Mai 2009

Saint-Pierre, le 22 mai.


L'orthodromie que suivent les avions modernes est exactement la route prise par L'Oiseau Blanc la nuit du 8 au 9 mai 1927, à ceci près que les deux pilotes ont dû dévier vers le sud-est en arrivant près des côtes, pour éviter la dépression située au nord est de Terre-Neuve. Ce détour leur aura coûté 6 à 7 heures supplémentaires jusqu'à Saint-Pierre, et probablement la vie...

Nous sommes tous persuadés qu'ils se sont abimés en entrant dans la brume qui entoure souvent l'ile... Une réunion avec les pilotes d'Air Saint-Pierre nous permettra de savoir si, d'après leur expérience, notre hypothèse est plausible.

Nous tâchons en effet de glaner de nouveaux indices, de faire de nouvelles rencontres pour nos deux recherches : le Ravenel et L'Oiseau Blanc. Il ne se passe pas un jour sans infos intéressantes que nous ne pouvons vous divulguer pour l'instant, faute de confirmations. Grâce à RFO, qui met en place un véritable appel à témoins, la population de Saint-Pierre participe ! Nous allons aussi visiter et interviewer les "jeunes de plus de 85 ans" à la Maison de retraite.


Le temps est magnifique actuellement, l'eau est fraiche : 3°C... Et il y a du vent ! il faudra qu'il se calme car les sonars sont délicats à trainer si la mer est formée. Espérons que la météo sera favorable jusqu'au 10 juin !

Pierre Le Normand, régisseur en chef, dit "Petit chou", a déjà commencé le réglage de la camera sous marine, et des moyens de communications :  VHF... Il a pu voir le Zéphyr, vedette de 11 m que nous affrètons en plus du patrouilleur Fulmar. Son skipper est extrèmement sérieux et compétent.

Notre programme est le suivant : réception de l'équipe de plongeurs de la Marine nationale le 25 au soir ; briefing et présentation à la Mairie le 26 à midi, briefing technique à 18h. Nous allons également rencontrer le Président de la pêche, en ce début de la saison du saumon : les pêcheurs vont poser des filets, nous ne devons pas nous gêner mutuellement. Départ vers les côtes de Terre-Neuve pour les recherches du Ravenel dès le 27 au matin sur une zone bien définie.

Pour résumer : nous pensons avoir 50 % de chances de retrouver le Ravenel ; et 20 % pour L'Oiseau Blanc, car le sonar va nous répercuter de très nombreux échos, vu le nombre d'épaves dans notre périmètre de recherches.

Dernière nouvelle : Monsieur le Préfet a décidé avec la Poste de Saint-Pierre de créer un timbre spécial sur nos recherches, avis aux philatélistes !

Voir les commentaires

Rédigé par Patricia Lamy pour Bernard Decré

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 6 Mai 2009

Bernard Decré a fait appel à Louis-Pascal Couvelaire, cinéaste de renom, qui s’est vite passionné pour l’histoire, et prépare un film documentaire de 52 minutes autour de Charles Nungesser et des mystères qui entourent sa disparition, co-produit par Actarus Films (Ophélie Lerouge) et Striana (Antoine Disle). Nungesser et Coli ont très certainement été les premiers à traverser l’Atlantique, quinze jours avant Lindbergh… La découverte de l’épave sera un grand moment de l’histoire de l’aviation mondiale. 

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 6 Mai 2009

Une conférence de presse a eu lieu le 14 mai, à 18 heures, au Secrétariat d’Etat à l’Outre-Mer, en présence d’Yves Jégo. Le Ministre, partenaire de l'aventure, et l'Amiral Lajous, ont souhaité bonne chance à l'équipe de Bernard Decré.
Photo DICOM

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 6 Mai 2009

Du 20 mai au 10 juin 2009, avec le concours du Secrétariat d’Etat à l’Outre-Mer, de la Marine nationale à bord du Fulmar, navire patrouilleur basé à Saint-Pierre, l’équipe de l’association «La recherche de LOiseau Blanc », menée par Bernard Decré, se rendra sur place, afin de quadriller un carré de 3 milles nautiques de côté, et de commencer les premières plongées. Des plongeurs de la Marine nationale et du CERES, équipés de sonars et de magnétomètres travailleront ensemble pour retrouver les restes de l’épave : moteur, hélice, réservoirs et instruments.

L’association profitera des moyens mis en œuvre pour essayer également de retrouver l’épave du Ravenel, bateau de pêche de Saint-Pierre qui a disparu en janvier 1962 avec quinze hommes à bord… Solidarité des gens de mer oblige !

Avec le concours du Secrétariat d'Etat à l’Outre-Merdu Ministère de la Défense (Marine nationale), de la Direction générale de l'Aviation civile, du Conseil Territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon, de la Mairie de Saint-Pierre. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 27 Avril 2009

Charles Nungesser et François Coli avaient décollé le 8 mai 1927, du Bourget, à 5h20 du matin par vent d’est, pour rallier New-York en 36 heures, route directe ! On les a vus survoler Etretat, probablement Southampton, puis en Irlande, et certains témoins au dessus de Terre-Neuve, le 9 mai vers 7h le matin entre des bancs de brume, puis plus rien… 

Depuis décembre 2006, intrigués par les commentaires du livre de Clive Cussler « Chasseurs d’épaves », sur la disparition de Charles Nungesser et de François Coli, qui tentaient la première traversée de l’Atlantique en avion les 8 et 9 mai 1927, Bernard Decré, pilote et marin – il est le créateur du Tour de France à la Voile -  a repris tous les éléments de l’enquête.

Bernard Decré a revu toutes les déclarations, lu plus de trente livres, visionné des centaines de films et d’articles sur cette mystérieuse disparition, parcouru internet…

Aujourd’hui, réfutant l’hypothèse la plus communément admise d’un crash dans le Maine, il penche  pour un naufrage aux environs de Saint-Pierre-et-Miquelon, en se basant sur plusieurs rapports, interviews, analyses du vol et données historiques.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard Decré

Publié dans #L'Histoire

Repost 0