Publié le 25 Décembre 2012

Souvenez-vous, j'ai commencé mes recherches de l'Oiseau blanc en 2007, à la suite d'un cadeau de Noël 2006 de ma fille Angèle : le livre de Clive Cussler "Chasseurs d'épaves".. J'y ai lu page 273 et suivantes l'histoire de la mystérieuse disparition de l'Oiseau Blanc, que l'auteur situait alors dans le Maine.... J'ai réagi à cette conclusion que je trouvais irréaliste et c'est ainsi que je me suis embarqué dans l'aventure... Donc méfiez vous de vos cadeaux de Noël!....
Cette année, EN CADEAU DE NOEL FRANCE 2  FAIT UN REPORTAGE DE 40 MINUTES SUR NOS RECHERCHES DE L'OISEAU BLANC, QUI PASSERA LE DIMANCHE 30 DECEMBRE, A 13H15 DANS L'EMISSION DE LAURENT DELAHOUSSE !... Ce reportage est signé de Marie Pierre Farkas et de Jean Marie Lequertier, Grands Reporters à France 2.
Passez tous de très bonnes fêtes
Merci pour votre aide et votre soutien
Bernard Decré
Président de l'Association

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 15 Décembre 2012

Un gros travail de relance pour les subventions des Institutions intéressées, une nouvelle relance doit se faire dans la semaine du 17, via:
Le Ministère des Outre-Mers
Le Ministère des Transports
Le Ministère de la Culture, via le DRASSM
La Préfecture de Saint Pierre et Miquelon
Le Conseil Territorial de Saint Pierre et Miquelon
La Mairie de Saint Pierre
La Mairie de Boulogne Billancourt
La Mairie de Valenciennes
et quelques autres Institutions ...
plusieurs d'entre elles nous ont déjà confirmés leurs aides pour 2013.
(Toujours autant de difficultés à obtenir des réponses de certaines grandes Institutions Nationales...)

Notre grand partenaire SAFRAN nous aidera de la même manière qu'en 2012
Nous aurons aussi une aide de la Société Hong Kong and Shanghaï Hôtels


Nous les remercions, sans oublier aussi les membres de notre Association qui nous aident avec leurs cotisatons.
Une réunion de Bureau a eu lieu à l'Aéroclub de France le 10 décembre pour faire un point sur la campagne 2012, et sur notre programme 2013.

Novembre et décembre ont été consacrés à définir notre campagne 2013 :

Les dates ont été arrêtées : 15 mai au 7 juin pour l'équipe de recherches.
Une importante opération de communication SAFRAN aura bien lieu fin mai, début juin à Saint Pierre et Miquelon, le détail vous sera donné un peu plus tard.
Nous rappelons que la Société Hong Kong and Shanghai Hôtels sera beaucoup plus présente en 2014, année de l'ouverture du Peninsula Paris.

Nos recherches dans les archives se sont amplifiées: grâce à l'aide de Jean Mauviel, d'Arnaud Prudhomme et bientôt de notre correspondant à Washington.
Nous sommes toujours à la recherche de cette fameuse caisse contenant des morceaux d'avions trouvés dans les années 60, provenant de Portland Maine, envoyée par le consul de Boston à l'Ambassade de France, qui l'a expédiée par la valise diplomatique au Ministère des Affaires Etrangères à Paris en janvier 1961. Nous la recherchons activement...
Elle n'est pas dans les réserves du Bourget, nous avons demandé au Arts et Métiers de vérifier leurs réserves de Saint Denis, et tout dernièrement nous avons demandé à l'Armée de l'Air de vérifier leur stockage historique de Dijon.
Nous pensions avoir une bonne nouvelle du phare de Cap Race de Terre Neuve, qui nous avait annoncé qu'ils avaient bien leurs log-books pour 1927, ...un mail du 12 décembre vient de nous annoncer qu'il manque le mois de mai!....juste celui qui nous intéressait.

Enfin, nous venons de tourner avec l'équipe de Marie Pierre Farkas, grand reporter à France 2, des séquences au Musée des moteurs SAFRAN, au Musée du Bourget, et dans nos archives, qui devrait aboutir à un reportage de près de trente minutes dans le 13h15 du dimanche 30 décembre sur France 2.

L'endroit supposé de leur mauvais amerrissage est juste sous le soleil, à 2 nautiques dans le sud est du phare de Galantry...

carte voeux CA 2012


Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2012

Tout d'abord, un grand merci à Catherine Maunoury, à toute son équipe du Musée de l'Air et de l'Espace, pour m'avoir ouvert les hangars de Dugny, où se trouvent les stocks de pièces d'avions en tous genres...mais la caisse n'a pas l'air d'y être !

Nous sommes actuellement en contact avec les responsables des Réserves des Arts et Métiers à Saint-Denis.
Nous contacterons aussi l'ONERA, et puis nous finirons bien par la trouver cette caisse !

En tous cas, en recherchant aussi dans les archives, et grâce à l'un de nos adhérents: Christophe Tillet, nous sommes tombés sur un article fort intéressant dans le Paris Match de février 1961, précisant que :
La caisse est bien arrivée par l'avion d' Air France "Chateau de Chambord" qui a mis à l'époque 5h41, un record, le 30 janvier 1961. 
Deux policiers, membres du Service Secret de la Valise Diplomatique l'ont amenée dans un Station-Wagon ministériel au Ministère de l'Air.

"L'enquête doit rester secrète tant qu'elle n'est pas terminée"...
Ci-joint une nouvelle photo d'une des pièces contenue dans la fameuse caisse : S'agit-il du support Aîle basse et bâti moteur?...nous allons nous plonger, grâce à notre ami Arnaud Prudhomme, spécialiste des Levasseur sur cette nouvelle pièce.
Nous savons que les longerons étaient métalliques...

N'hésitez pas à soumettre vos réflexions de détectives...

Bernard Decré

article parismatch

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2012

La fameuse caisse contenant (peut-être) des morceaux de l'Oiseau Blanc n'est pas dans les réserves du Musée de l'Air au Bourget !... Mais nous avons une autre piste en vue.

caisse-bourget.png

Invité par la Directrice du Musée de l'Air Catherine Maunoury, qui nous aide énormément avec toute son équipe, je suis allé mercredi 7 novembre, passer trois heures à Dugny, dans les hangars de la zone sud du Bourget. 


Le Conservateur Christian Tilatti m' y attendait, et  accompagné de Pierre Romefort, Chef de la zone technique, j'ai pu arpenter les réserves et stocks de pièces, caisses, structures, moteurs d'avion qui sont rangés par genre, j'ai vu de nombreuses caisses ressemblant à la nôtre, mais destinées à d'autres avions, un stock de morceaux d'aîles permettant aussi de me familiariser encore plus sur la construction des appareils de l'époque, ...des trains d'atterrissages, des morceaux d'appareils dans une autre travée etc etc... Rien pour notre Oiseau Blanc...!
Avec leurs aides précieuses nous avons bien regardé partout. Nous savons aussi que le Musée du Bourget est assez récent , le Musée de l'Air était avant 1990 à Meudon, et que peu de temps après leur déménagement un incendie a fait disparaitre plus de quarante appareils...en espérant que notre caisse n'y était pas.


Nous avons fait un point avec le Conservateur du Musée, et en regardant les photos de 1960 montrant ces experts analysant les fameuses pièces, on s'aperçoit qu'ils sont dans un laboratoire technique sérieux. Aussitôt l'idée d'interroger le Laboratoire des Arts et Métiers nous est venue....


Et nous savons aussi que les Arts et Métiers ont aussi un stockage très bien organisé de pièces et d'objets important à Saint Denis,...ce sera notre nouvelle piste.

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 5 Novembre 2012

RELANCE D’UNE ENQUÊTE QUI DATE DE 1960, SUR DES MORCEAUX D’AVION TROUVÉS PRES DE PORTLAND MAINE, ET CURIEUSEMENT TROP VITE REFERMÉE…. :

photo relance enquete pare brise

 

En effet, en cherchant dans des archives de la Défense, et spécialement de l’Armée de l’Air, nous sommes tombés sur cinq photos bien intéressantes prises par le SIRPA (Service d’Informations et de Relations Publiques de l’Armée de l’Air)  en 1960.

Et puis, nous nous apercevons que ces photos ont été largement diffusées dans la grande presse de l’époque, nous avons retrouvé une demie douzaine d’articles passionnants datant de janvier et février 1960.

Mais commençons par le début :

En 1958, un pêcheur prénommé MacVane, de Cliff Island, baie de Casco, remonte avec peine sa ligne de casiers à homards au large de Jewel Island, en face Porland (Maine), un bout de structure d’un aéroplane y est accroché…

On lit dans la presse (Paris Presse du 29 janvier 1960), qu’un ferrailleur se serait emparé de l’ensemble (s’agissait il des réservoirs, seule partie métallique de l’aéronef avec le moteur ?...), mais « qu’un fragment important du tableau de bord aurait été vendu »…mais aussi que deux morceaux de type aluminium, l’un d’environ 1,50m de long et 0,50m de large, l’autre une baguette de même longueur, ont pu être sauvés par un ancien aviateur des Forces Françaises Libres, établi dans la région de Portland. Un historien spécialiste de l’Aviation de Nouvelle Angleterre aurait fait également d’autres photos, pensant lui aussi qu’il s’agissait peut être de L’Oiseau Blanc.

L’information est vite arrivée au Consul de France de Boston, qui a averti l’Attaché Militaire de l’Ambassade de Washington, ces morceaux ont été envoyés au Ministère des Affaires Etrangères à Paris, dans une caisse en bois faisant environ 2m de long, sur 0,50cm de haut et 0,50cm de large, des journaux protégeaient ces précieuses reliques.

Toute la presse a fait écho de l’arrivée de ce « trésor » : Paris Presse,  l’Humanité du 26 01 61, le Figaro du 25 janvier, 30 janvier, du 2 février 61, et d’autres…annonçant qu’une commission d’experts allait se réunir…

Le 4 février les « experts » annoncent, un peu vite, aux journalistes : « Ces morceaux ne proviennent pas de l’Oiseau Blanc » Paris Presse du 4/2/61, etc…

Leurs conclusions sont quasi rocambolesques : « Les éléments en question ne concernent pas la planche de bord, ni même un élément du réservoir, le rivetage ne pouvant y assurer l’étanchéité… ». D’autre part, on sait que ces pièces ne proviennent pas d’un appareil américain, mais sans doute d’un appareil fabriqué dans un pays utilisant le système métrique, car les rivets sont espacés en cm , non en inch,  d’autre part la date de l’appareil semblerait être entre 1925 et 1930, d’après les procédés de fabrication…

Le responsable de Levasseur que nous voyons sur la photo des dits « experts » est un responsable Administratif, il n’a aucune envie que l’on reparle de leur « échec », les autres experts ne semblent pas très qualifiés pour « expertiser » une telle pièce à conviction.  Pour eux à part le tableau de bord et les réservoirs « tout était en bois et toile », faux : certaines pièces étaient métalliques : le tour du pare-brise, les radiateurs…

Voulant vérifier plus loin, j’ai trouvé dans le livre sur Levasseur, une photo de la construction de l’appareil, et précisément la finition de la pose du pare-brise, regardez cette photo, et comparez là aux pièces retrouvées….c’est assez troublant !

C’est pourquoi nous recherchons activement cette caisse qui doit être à Paris : dans les stocks du Musée du Bourget ?...Aux Arts et Métiers ?...L’Armée de l’Air ?...Si vous avez une idée sur un laboratoire aéronautique des années 60, elle est la bienvenue.

 


Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 25 Octobre 2012

Un ouvrage qui retrace la carrière de l'As des As, héros de la Première Guerre disparut mystérieusement en 1927 à bord de l'Oiseau Blanc.

Réalisation des dessins : Thierry Martinet

Scénario : Thierry Bourcy

Editions Idées Plus.

En librairie très prochainement !

couv B.D THIERRY MARTINET

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 25 Octobre 2012

Nous avons rencontré au Bourget, samedi 20 octobre dans le cadre "d'Aéropuces", le sympathique peintre Christophe Parodi qui exposait sa dernière oeuvre sur L'Oiseau Blanc.

Son site : www.mecanik-art.com

l-oiseau-blanc-2www-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2012

  Angèle Decré, graphiste, rejoint l’équipe de communication et prend en charge le blog et l’identité visuelle. Patricia Lamy, Arc En Ciel Communication, reste chargée des relations presse.

 

contacts :  

 

Bienvenue à Angèle !

 

 

L’équipe de La Recherche de l’Oiseau Blanc.

 


Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 15 Octobre 2012

A Saint Malo, nous avons pu lors d'une réunion de debriefing général et d'analyse du rapport de 66 pages présenté par notre responsable scientifique, noter les les points forts de notre dernière campagne, et  constater la tâche importante qui nous reste à accomplir, sachant que nous ne souhaitons pas poursuivre après 2014.
Ce rapport va être envoyé à nos partenaires, mais il pourra être consulté lors de notre prochaine Assemblée Générale ordinaire qui aura lieu fin novembre ou début décembre.

 

Si nous voulions le résumer :

 

Pour la première fois, nous sommes satisfaits du travail qui a été fait dans d'excellentes conditions techniques, météo, et avec une très bonne équipe que je remercie à nouveau.

 

Pour le Ravenel : Nous avons le matériel pour le découvrir à condition d'être à proximité ; il nous faut vérifier une épave d'un chalutier qui lui est très semblable, coulé non loin du port: le Savoyard II. Mais seul un ROV pouvant descendre à 130m nous donnera l'identification exacte du navire. Nous le ferons en mai prochain.

 

Un problème que nous devons résoudre est celui du magnétomètre qui est très sensible aux roches et aux fonds contenant du fer, il nous faudra peut être essayé un Gradiomètre ?...

 

Nos prochaines recherches pour le Ravenel seront toutes faites sur Lameline.

 Nous devons sensibiliser encore plus la Marine Nationale qui pourrait établir un plan de recherches par le patrouilleur Fulmar qui est sur place. Il faudra alors lui affecter un technicien compétent et un sonar efficace, cela peut se trouver...

 Nous n'oublions pas d'intéresser les navires de recherches canadiens pour aller vérifier ce que nous appelons "le Point 168", piste suggérée par notre ami le Commandant Girard, à 55mn dans le Sud Ouest de Saint Pierre...il faut tout vérifier.

 Pour  l'Oiseau Blanc: Nous sommes têtus, nous restons sur la même zone des Grappins, pour retrouver le bloc moteur, sachant que nous avons maintenant la certitude en analysant les rapports des Coast Guards, que sur deux zones différentes et assez éloignées, mais à deux dates différentes ils ont récupéré les morceaux d'ailes de l'avion.

 1. Le 20 mai les CG230, 231,234 et 290 faisant partis de la patrouille des "Six Bitters", District 1 basés à Boston, sont allés, à la suite de l'indication du commandant du cargo Belle Pline, indication confirmée par un bootlegger, retrouver ce morceau d'aile vers Sable Island, six jours après le crash de l'Oiseau Blanc. Ils  l'ont monté à bord de la vedette CG 234. 

2. Le deuxiéme site de découverte sur l'eau : c'est ce fameux télégramme du 18 Aout signé par le Commandant Rasmussen de Norfolk qui signale la découverte, en mer dans le Sud-Ouest de Portland, de deux ailes blanches "pouvant provenir de l'avion de Nungesser et Coli"...

Grâce à l'intervention de notre Attaché Naval, les Coast Guards nous ont répondu que l'un d'entre eux a bien récupéré un morceau d'aîle, mais l'enquète ayant été cloturée, ils pensent que ce morceau d'épave a été détruit... Je suis en train d'engager un ou deux stagiaires américains qui vont m'aider à fouiller les microfilms du FBI à l'Université de Pensylvanie, dépendant de la NARA, entre le 9 mai 1927, et mi 1928. La zone est connue entre Saint Pierre et Portland.

 

Une alerte : lors de nos recherches sur des lignes de 600m environ, espacées de 25m, nous avons obtenu quelques échos intéressants dont nous avons précieusement gardé les coordonnées GPS ; l'un des échos pourrait ressembler à la structure métallique servant à accueillir le moteur et les trois réservoirs: 3,50m de long, 1,30m de large et environ 250kgs de métal....

 

Soyons calmes, ce peut être aussi une pièce métallique de chalut, mais nous allons envoyer deux plongeurs sur cette cible, car on ne sait jamais !

 

Les grandes lignes pour la suite:

 

  • Accélérer les demandes près de nos Administrations, Ministères concernés, Partenaires...
  • Organiser une conférence de presse en novembre, avec l'Assemblée Générale ordinaire.
  • Deux manifestations importantes seront prévues en 2013 avec nos partenaires et spécialement le Groupe SAFRAN, auxquelles seront conviés les media :
    • L'une à Washington, au printemps, où nous comptons avec le Groupe SAFRAN, devant les autorités françaises et américaines, faire remettre au Smithonian Air and Space Museum, une maquette de l'Oiseau Blanc, avec un socle où sera gravé la question de Charles Lindbergh à son arrivée au Bourget le 21 mai 1927: "A t-on des nouvelles de Nungesser et Coli?"...et la réponse : "86 ans après , nous pouvons confirmer qu'ils ont bien traversé l'Atlantique le 8 et 9 mai 1927, mais qu'une dépression les a obligés à contourner Terre Neuve, et à à amerrir devant Saint Pierre, dans un brouillard qui leur fut fatal. La France remercie la Navy et les Coast Guards qui ont tout tenté pour sauver nos pilotes."
    • L'autre, à Saint Pierre et Miquelon, pendant nos trois semaines de recherches, prévues du 15 mai au 9 juin. A cette occasion, si cela est possible, nous souhaiterions autour du Groupe SAFRAN et de son Président, inviter Erik Lindbergh, petit fils de Charles, à déposer sur l'eau, devant le port, une gerbe en mémoire de nos deux héros.
  • Les recherches dans les archives: elles vont s'accélérer à Nantes, Aix, Vincennes, Le Bourget, Washington, Boston, Portland, Terre Neuve, etc... Avec l'aide de nos archivistes, de Jean Mauviel et de nombreux membres de notre Association.

 

Il ya du travail...merci pour votre aide !



Bernard Decré.

Voir les commentaires

Rédigé par Bernard Decré

Publié dans #Actualités

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2012

Images_sonar_SavoyardII_0001.jpgPour compléter notre dernier article, nous revenons sur la campagne 2012 :

 

Nous étions une excellente équipe de 6 personnes :

  • Pierre Le Normand notre régisseur était le patron sur l'eau, responsable des opérations maritimes.
  • Hervé Blanchet de DRSM, dirigeait la partie scientifique des recherches sous marines avec Sébastien Goguet Surveyor de Swathe Services.
  •  Jean Mauviel, excellent marin, archiviste et juriste nous aidait à bord et à terre.
  •  Jean Christophe Lespagnol était notre photographe.
  • Je coordonnais l'ensemble à terre, voyant les autorités, continuant l'enquête, assurant la gestion de l'ensemble.
  • De nombreux Saint Pierrais nous ont également beaucoup aidés.

Trois semaines de travail à raison de 60 à 70 heures de travail par semaine,  avec une seule journée de détente chez notre ami plongeur Vladimir Laroque qui avait préparé un excellent déjeuner.

Nous avions un matériel très performant :

Pour la première fois en trois ans, grace au partenariat du groupe SAFRAN, nous bénéficions d'un excellent matériel que nous avons pu louer à la société GSE d'Aberdeen, en Ecosse.

Un Sonar multi-faisceau et un magnétomètre de qualité, que nous pouvions trainer à des profondeurs plus importantes que les deux années passées, jusqu'à cent mêtres environ... Pour cela il a fallu louer un treuil de 250kg,fixé à la vedette Zéphyr.

Le Fulmar de la Marine Nationale nous a aidé dans les dernières journées avec ses plongeurs.

 

Nous avons bénéficié d'une météo exceptionnelle :

Trois semaines de beau temps, avec en dernière semaine, quelques entrées de brouillard très localisé et épais.

 

LES RESULTATS :

  1. Pour le Ravenel :

Nous avons pu littéralement photographier au sonar plusieurs épaves par des fonds de plus de 100m ;  nous reviendrons en mai prochain pour mieux identifier l'une d'entre elles. Pour cela nous aurons besoin de louer un ROV (robot camera).

Plusieurs zones prioritaires ont été couvertes, on constate une imprécision énorme des cartes marines, surtout vers la presqu'île de Burin.

Nous allons continuer à essayer de prospecter plus rapidement avec les moyens aéronautiques de la Marine Nationale, avec l'ATL et peut-être l'aide du CNES, ou des coast guards canadiens.

Nous n'avons toujours pas obtenu les résultats des recherches faites pour notre Association par l'IFREMER en juillet 2011..

2. Pour L'Oiseau Blanc :

Nous avançons lentement, et la zone privilégiée est minutieusement fouillée. Des rails de prospection tous les 25m, sur des kilomètres, ont été faits à 4noeuds maximum. Là aussi il faut un équipage de qualité et des techniciens impassibles, qui passent leurs journées devant leurs écrans bercés par la houle !

Plusieurs échos métalliques de masses d'environ 300kgs, ce qui doit rester du moteur, ont été relevés au GPS. Nous avons envoyé deux plongeurs pour identification, mais un ROV nous permettrait de fouiller plus longtemps sur ces points identifiés pour analyse en mai 2013.

Nous progressons, mais nous progressons lentement. Il faudrait doubler les équipes, mais cela doublerait aussi le budget, soit il faut trouver du matériel plus performant.

A terre les dernières révélations d'Eugène Morel, 95 ans, sur les déclarations de Pierre Marie Le Chevalier "qui les a entendu crier!"...et le comportement de son chien "tout excité et hurlant à la mort!..."ne font aucun doute sur ce qu'il a dit à l'époque.

Enfin si nous savons que le manque d'essence a obligé Charles Nungesser et François Coli a vouloir se poser devant le port de Saint Pierre, les conditions très spéciales des brouillards locaux expliquent parfaitement ce qui a pu arriver.

Vous contaterez sur les photos jointes ces étonnantes formations de brouillard très dense, qui peuvent faire dire qu'il fait beau à Saint Pierre et plein brouillard à Gallantry, à 600 mêtres de distance...Ce qu'ils ont du rencontrer en se posant.

En clair, nos hypothèses sont confortées, nous souhaiterions aller plus vite en recherches sous marines...

 

LE PROGRAMME A VENIR, LA CAMPAGNE 2013 :

Juillet et août ont été consacré au retour du matériel...pas si simple, nous avons eu quelques frayeurs, mais tout s'est arrangé.

Une anecdote (entre autres): le treuil qui pése plus de 200Kgs a été retourné avec un colisage (bien fait) fait avec du bois canadien, qui est interdit en Europe!... Donc tout le matériel (600kgs) a été bloqué à Terre Neuve plusieurs jours, et il a fallu refaire l'emballage... Pendant ce temps là le compteur "location" tournait.

Mais la bonne volonté des uns et des autres, de notre transitaire JC Fouchard et de nos amis transporteurs à Saint Pierre ont débloqué la situation, ouf!...

Aout: fut le mois des vacances, nous en avions tous besoin,... et de la comptabilité, qui a pu être remis en septembre au cabinet comptable.

Septembre: reprises de contacts, définitions des grandes lignes de la campagne fin 2012 et 2013, avec nos partenaires.

Déjà nous programmons:

  • Octobre à décembre: accélération de nos recherches dans les archives.
  • Au moins dix "sous enquètes" en cours, par exemple:
  • Analyse d'un morceau de toile d'avion retrouvé par un collectionneur avec une étiquette officielle: Ministère de L'Air 1930 "Relique de L'Oiseau Blanc", nous la faisons analyser par un laboratoire.
  •  Recherche des livres de bord des phares de Terre Neuve.
  •  Recherche à Portland sur une structure d'avion retrouvée en 1961à Jewels Island.
  •  Pourquoi le Yacht de Vanderbilt a t il fait une courte escale discrète à Saint Pierre en Juillet Aout 1927 ? Son Secrétaire particulier Mr Hatmaker était le beau père de Nungesser !
  •  Archives de Hamilton Fish Jr, mécène du Columbia, concurrent redoutable de l'Oiseau Blanc.
  •  Archives d'Aristide Briand.
  •  etc etc...

Bernard Decré.

Voir les commentaires

Rédigé par L'Oiseau Blanc

Publié dans #Actualités

Repost 0